Menu
Partager
À propos
Télécharger le pdf
Retrouvez-nous sur
Tous droits réservés © 2019 NGE
Sincèrement engagés

Santé & sécurité  : une vigilance partagée

En baisse de plus de trois points alors qu’effectifs et activités augmentent, le taux 2018 de fréquence (1) des accidents du travail avec arrêt confirme l’engagement de NGE en faveur de la santé et de la sécurité de ses équipiers. Dans un contexte de très forte activité marqué par l’intégration de nouveaux collaborateurs, maintenir les efforts en vue de prolonger cette dynamique est un impératif collectif.

(1) Taux de fréquence :
    nb d’accidents avec arrêt x 1 000 000 / nb d’heures travaillées

Moins d’accidents avec arrêt

Avec un taux de fréquence de 15,06 en 2018, contre 40 en moyenne dans le bâtiment et 30 dans les travaux publics, NGE se situe dans le peloton de tête. Ce taux témoigne de la volonté du Groupe de ne rien céder en matière de sécurité. Cette démarche volontariste se retrouve dans l’ambition de NGE d’atteindre un taux inférieur à 10 en 2021. Pour y arriver, le Groupe va s’atteler en 2019 à deux sujets majeurs de prévention des accidents du travail : le respect des règles vitales et l’accompagnement des équipes en intérim.

Des outils de sécurité digitalisés

Pour gagner en efficacité, le numérique se met au service de la prévention et de la sécurité. Le reporting digitalisé des visites, de l’accueil sécurité et des quarts d’heure sécurité accélère le traitement des informations et le partage des bonnes pratiques. Ainsi les préventeurs se concentrent sur leur cœur de métier, gagnent en réactivité et sont encore plus impliqués sur le terrain aux côtés des équipes. En 2019, NGE prévoit de digitaliser le document unique d’évaluation des risques et l’accueil sécurité/environnement pour que l’encadrement opérationnel du chantier et les salariés soient en prise directe avec les meilleures pratiques et l’actualité prévention/sécurité du Groupe. 

En chiffres

  • 15,06

    c'est le taux de fréquence en 2018 (18,71 en 2017)

  • 10

    Prochaine étape, un taux inférieur à 10 en 2021

Préservation de la santé des collaborateurs

Pour combattre l’usure professionnelle inhérente à certains métiers, NGE a mis en place un plan de lutte spécifique pour les plus de 50 ans exposés aux postures pénibles. Il s’agit notamment de réduire les charges à porter, de traquer le travail répétitif et d’automatiser les manutentions.

« Nous devons tous veiller les uns sur les autres et développer la vigilance partagée. »

Travaux souterrains sous haute surveillance

Avec bientôt six tunneliers en action pour le Grand Paris, NGE a mis l’accent sur la sécurité en milieu souterrain. Des exercices ont été conduits tout au long de l’année avec la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) pour s’approprier les bons gestes de secours et les circuits d’évacuation. Une formation de sauveteur secouriste du travail (SST) spécifique en milieu souterrain va être lancée. Une fois validée par la Carsat (2), elle fera de NGE l’un des sept centres agréés en France. 

NGE parmi les premières entreprises à mettre en place son CSE

Au sein de NGE, la mise en place anticipée du comité social et économique (CSE) a libéré du temps et des énergies au profit de la création d’une instance dédiée à la sécurité : la commission santé, sécurité et conditions de travail (CSSCT). Cette dernière permet de disposer d’un groupe concentrant exclusivement ses discussions sur les modalités de réponse et d’amélioration des pratiques au regard des remontées d’informations du terrain.

(2) Carsat : Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail.

« En six mois, sur le chantier de la ligne 14, j’ai sensibilisé près d’une centaine de colla­bora­teurs aux bons gestes de sécurité et de prévention. Contents d’être accueillis, ils comprennent d’emblée que je suis là pour les aider à se protéger. C’est grâce à cette relation de confiance, que je peux ensuite être présente au quotidien pour veiller sur eux. »

Marion Demange, ingénieure QSE